0 articles connexion DEVENIR ADHÉRENT DÉJÀ ADHÉRENT
Vous êtes adhérents : accéder à votre compte et vos services en vous identifiant ci-dessous :
Non adhérent ? Créer votre compte ou identifiez-vous ci-dessous :
Mot de passe oublié?
Entrer votre mail pour réinitialiser votre mot de passe
Ajouté au panier

Danemark

Un marché mature à alimenter en nouveautés

Le Danemark  est un marché sur lequel  le budget vacances reste sacré.
La France y est en perte de vitesse sur la cible famille et souffre d’un déficit global d’attractivité (accueil et rapport qualité-prix…), bien que certaines thématiques soient en progression : oenotourisme, city-breaks, croisière et croisière fluviale, séjours bien-être et sportifs

Les principales données sont les suivantes :

  • Population : 5,7 millions d'habitants
  • Prévision du taux de croissance 2017 : + 2,1 %
  • PIB par habitant en US Dollar PPP : 48 735 USD en PPP, soit le 21ème rang mondial (France 25ème, Suède 17ème, Norvège 5ème)
  • La Danemark a atteint le plein emploi au second semestre 2016 et manque de main d'oeuvre notamment dans le secteur de la construction


Principales tendances du marché et recommandations pour l’aborder

La spécificité danoise réside dans le concept incontournable du « hygge », terme intraduisible signifiant bien-être, intimité, convivialité, et qui décrit le sentiment de bien-être individuel et collectif qui naît du partage de moments de qualité entre gens qui s'apprécient.
Un voyage en famille ne se traduit pas par la recherche d'un club enfant par exemple mais par des moments partagés.

Cette notion de qualité se retrouve à différents niveaux, par exemple sur des intérieurs toujours soignés, l'importance croissance de la gastronomie ou encore le fait que les Danois soient les premiers consommateurs de « bio » au monde.

Le Danemark est la 6ème destination loisirs des Danois, clientèle très tournée vers l'Espagne, le bassin méditerrannéen, l'Asie (Thailande) et de facon plus récente les Etats-Unis avec de nombreuses ouvertures de vols par Norwegian et Scandinavian airlines. La destination France n'est donc pas en position de leader et reste fortement challengée, d'où un besoin d'alimenter le marché en nouveautés, mais surtout de travailler sur l'accompagnement et le maintien de nouvelles lignes aériennes (récemment Lyon, mais aussi Montpellier, Biarritz, etc.).
Le tourisme d'affaires est important à destination de Paris et Nice - Côte d'Azur qui se situent dans le top 10 des destinations MICE sur le marché scandinave.


La priorité est donnée aux actions à destination des influenceurs et  de la presse grâce à la mise en place de campagnes d'ie-influence, d'événements professionnels, de voyages de presse.

Les thématiques porteuses sont prioritaires et doivent être travaillées grâce à des campagnes B2C en partenariat avec des tour-opérateurs locaux et OTA. Les médias sociaux sont un média à privilégier sur ces marchés fortement connectés et très "mobiles".
Ainsi la croissance des ventes directes sur ce marché très digital doit se traduire par davantage d'investissements sur des actions à destination des consommateurs.

Orientations stratégiques

  • Affiner la communication en travaillant sur les thématiques à forte valeur ajoutée telles que l’oenotourisme, la gastronomie, le golf et le ski.
  • Travailler sur la diffusion d'offres directement auprès du consommateur et renforcer la coopération avec les grandes agences en ligne pour le développement des city-breaks.
  • Poursuivre l'accompagnement du développement de nouvelles lignes aériennes et de la programmation des tour-opérateurs (intermédiation toujours importante sur certaines thématiques comme le ski ou le golf).
  • Travailler le tourisme d''affaires autour des grands hubs accessibles à l'année (Paris, Nice, Genève, Lyon).

Cibles : familles, seniors actifs, DINKs, MICE.

© TanyaSV

veille
Concurrence
Alternatives pour le sud et sud est méditerranéen, coupés...
Concurrence
L’Espagne, première destination des voyageurs scandinaves