0 articles connexion DEVENIR ADHÉRENT DÉJÀ ADHÉRENT
Vous êtes adhérents : accéder à votre compte et vos services en vous identifiant ci-dessous :
Non adhérent ? Créer votre compte ou identifiez-vous ci-dessous :
Mot de passe oublié?
Entrer votre mail pour réinitialiser votre mot de passe
Ajouté au panier

Grèce

Un contexte qui s'améliore

CONJONCTURE ÉCONOMIQUE

Après plusieurs années consécutives de récession, le PIB s’est stabilisé en 2015 et 2016 à +0,1%. Selon les prévisions, la croissance grecque devrait s’accélérer en 2017 avec une progression de l’ordre de +2,7%, due en partie à un rattrapage économique.
 

Cette stabilisation de 2016 est un motif d’espoir en raison du regain de confiance suscité notamment par l'amélioration des relations entre les autorités grecques et la communauté financière internationale.
 

S’agissant du déficit budgétaire, il a diminué grâce à une réforme de la TVA, ce qui pourrait permettre à la Grèce de bénéficier d'un important allègement de sa dette en 2018.
 

Concernant les principaux secteurs de l’activité économique hellénique, une diversification économique a été menée par le pays, l'industrie a remplacé l'agriculture comme seconde source de revenus après les services, comptant pour 15,7% du PIB et employant 15% de la population active.
 

Les principaux secteurs sont l'électronique, le matériel de transport, la confection de vêtements et la construction. La Grèce a la flotte maritime la plus importante du monde.
 

Le secteur tertiaire représente 80% du PIB et emploie 71% de la population active.


Pour autant, cette sérénité retrouvée doit être prise avec précaution en raison d’un certain nombre de facteurs structurels encore peu encourageants, qu’il s’agisse des recettes fiscales qui augmentent légèrement ou du chômage qui s’élève à 23,9% de la population et plus de la moitié des personnes de moins de 25 ans.
 

A signaler que les transactions des entreprises grecques avec l'étranger sont toujours contrôlées, affectant indirectement les exportations liées au transport maritime.
 

Quant aux investissements étrangers, ils restent encore faibles bien qu’une reprise semble se dessiner à l’horizon.

 
RELATIONS COMMERCIALES FRANCO-HELLENIQUE

La France et la Grèce entretiennent une relation commerciale satisfaisante :
 

Avec un solde excédentaire de 1,4 milliards d’euros d€ en 2015, la Grèce demeure au premier rang dans le classement de nos excédents sur la zone euro (second de l’UE après le Royaume Uni).
 

La Grèce se situe au 10ème rang de notre excédent mondial.
 

En 2015, nos exportations ont accusé un recul de -2,5% pour un total estimé à 2,1 milliards d’euros, tandis que nos importations ont quant à elles augmenter légèrement de +0,8% pour un montant total de 632 millions d’euros.
 

Au-delà de la tendance au ralentissement des échanges commerciaux entre les deux pays (-1,8%), la France reste un partenaire important pour la Grèce :

  • 7efournisseur (8e rang en 2014)
  • 13e client (12e rang en 2014)

ÉCONOMIE TOURISTIQUE GRECQUE
 

Principale activité économique du pays derrière la marine marchande, le tourisme est l’une des principales ressources du PIB à hauteur de 18,6%. Bien que l’économie touristique grecque a pâtit en 2015 de l'afflux de réfugiés en provenance du conflit en Syrie, l’année 2016 fut particulièrement bonne avec une augmentation de l’ordre de +5,1% avec 24,8 millions de touristes étrangers pour environ 13,22 milliards d’euros de recettes touristiques.

Ce secteur utilise 19% de la main d’œuvre, soit 700 000 emplois, l’économie touristique est par conséquent un vecteur important pour le maintien et le développement de l’emploi local.
 

Pénalisée par une conjoncture économique internationale peu favorable, le tourisme grec présente, également des faiblesses structurelles :

  • Une forte dépendance par rapport aux tours opérateurs : 
  • Touristes étrangers (75% de la clientèle des hôtels) ont principalement recours aux grands voyagistes du nord de l’Europe ;
  • Concentration touristique sur l’été : 75% des séjours entre mai et septembre ;
  • Une forte dépendance à un nombre restreint de marchés européens :
  • Touristes européens : 90% des arrivées touristiques dont 60 à 70% proviennent notamment de Grande-Bretagne et d’Allemagne ;
  • Des infrastructures insuffisantes, qui ne répondent plus à une clientèle internationale de plus en plus exigeante, tant sur le plan de l’environnement que sur le plan des services offerts
     

Face à ces problématiques, le gouvernement hellénique a pris quelques dispositions : 

Nouvelles aides financières au secteur touristique :

Subventions publiques et communautaires pour la modernisation de l'hôtellerie, pour la rénovation et la diversification des activités touristiques et pour la promotion touristique de la destination hellénique ;

 

Nouvelle stratégie pour les différentes cibles de clientèle :

  • outre les touristes traditionnels pour lesquels on met en avant les thématiques balnéaires et culturelles, de nouvelles clientèles proviennent d'Europe centrale et orientale, voire d’Asie.
 

A noter que la TVA est passée en 2015 de 13 à 23%, entre autre, pour la restauration et les courses de taxis. La TVA demeure inchangée à 13% pour l’hôtellerie. Cette hausse devrait aussi se traduire par une augmentation des prix concernés autour de 9%.
 

Avec l’agriculture, le tourisme est la source financière la plus importante pour le pays. L’avenir économique de la Grèce dépendra des investissements et des développements qui seront réalisés dans ces deux secteurs d’activités ô combien complémentaires l’un à l’autre.


STRATÉGIE  ET POSITIONNEMENT DE LA DESTINATION FRANCE
  • 5ème Position de la France comme destination touristique
 
  • Perception de la destination France :
    • un désir de France important ;
    • une clientèle haut de gamme ;
    • des destinations précises en France avec de circuits touristiques ;
    • voyages scolaires (en difficulté actuellement)
 

En raison de la situation économique de la Grèce, aucune action d’envergure n’avait pu être entreprise au cours des dernières années. Toutefois, la reprise économique qui s’est amorcée en 2016 fut un premier facteur important pour initier un travail de prospection en 2017 au travers d’un démarchage professionnel auprès d’agences de voyages grecs. En outre, le Grand Public a fait également l’objet d’une action spécifique avec la diffusion du magazine Rendez-vous en France pour la première fois en Grèce.