0 articles connexion DEVENIR ADHÉRENT DÉJÀ ADHÉRENT
En cours de chargement...
En cours de chargement...
Ajouté au panier

Irlande

Un petit marché mais résistant

La République d’Irlande a généré 8.1 millions de départs internationaux en 2017, soit 7% de plus qu’en 2016. Leurs dépenses à l’étranger, quant à elles, ont augmenté de 5%.

Bien que les visites vers l’hexagone aient baissé de 10% en 2017 par rapport à 2016, la France représente la troisième destination étrangère favorite des touristes irlandais. Les dépenses, elles, ont connu une augmentation de l’ordre de 6% en comparaison avec l’année précédente.

Principales données économiques: 

  • Population en 2017: 4,8 millions d’habitants
  • Taux de croissance en 2017: + 7.8%
  • Prévision du taux de croissance en 2018: + 5.6%
  • PIB par habitant en US Dollar en 2017: 69 928 USD
 
Principales tendances du marché et recommandations pour l’aborder 
 
Le marché se caractérise par un fort taux de départ en vacances à l’étranger, le 2ème d’Europe.
Les courts séjours sont devenus les leaders du mode de consommation touristique des Irlandais, facilités par l’importance des liaisons aériennes vers la France, en particulier par les compagnies « low-cost ».
80% des visiteurs irlandais en France prennent l’avion. Ryanair se situant à la première place. 
A la différence de l’Espagne, la France se positionne sur un marché de classes aisées voire supérieures (+50 000€/an).
Art de vivre, « city breaks », locations de villas et de cottages sur le littoral, tourisme religieux et séjours liés aux évènements sportifs constituent les produits les mieux installés.
Avec près  de 10 % des Irlandais jouant au golf, ce produit représente une réelle opportunité sur le marché.
Les Irlandais sont très friands de notre art de vivre et de notre gastronomie qu’ils connaissent encore mal. 
S’ils sont à la recherche de bonnes affaires pour partir, ils regardent  beaucoup moins à la dépense une fois en vacances: ce sont des hédonistes.
Très attachés à la vie de famille, ils emmènent leurs enfants partout et ce quel que soit la gamme du produit.
Si le marché traditionnel du tourisme religieux s’avère résistant, les évènements sportifs (comme le rugby, les Grand Prix de Formule 1, etc.)  sont des vecteurs de déclenchement de séjours.
Les Irlandais souffrent d’être souvent confondus avec les Britanniques dont ils diffèrent pourtant dans leurs attitudes (plus fidèles, plus directs...).
Beaucoup plus indulgente envers la France que leurs voisins britanniques, la clientèle irlandaise gagnerait à être mieux connue par les professionnels français.
 
Cibles: les 35- 55 ans résidant à Dublin et dans le Comté de Leinster, les jeunes familles, les couples sans enfants et les groupes composés d’hommes (notamment pour le sport (rugby, golf, Formule 1).
 
A destination de ces cibles, sont principalement valorisés le tourisme en ville (courts séjours), l’art de vivre, le littoral, le golf et les évènements sportifs.

Sources: Central Statistics Office, Worldometers, European Commission, CountryEconomy
veille
Lettre de veille pays
Lettre de veille pays
Lettre de veille pays
Lettre de veille pays